« Vis ma vie de coach » à l’EVB : une première réussie !

Samedi 20 février, l’EVB a convié ses partenaires à une découverte du volley côté coulisses, là où se prépare un match, là où se construit une saison dont l’objectif est la montée.  Le coach Olivier Lardier, Luc Thilliez le préparateur mental de l’équipe et Véronique Barré pour Collectif Sports ont proposé aux participants une présentation du volley telle qu’ils ne l’avaient jamais vue...

Une douzaine de personnes avaient répondu à l’invitation de Nathalie Trunet de l’EVB, de partager de l’intérieur la préparation du match contre Mougins, dernier match de la saison régulière dont l’enjeu était l’obtention de 3 points de plus pour aborder les play-offs dans les meilleurs conditions possibles.

L’après-midi qui leur avait été préparée leur a fait découvrir un univers pour certains insoupçonné : « je n’avais pas imaginé que les rôles étaient répartis de façon aussi précise au sein d’une équipe de volley », « la complexité et la quantité d’informations qu’une joueuse doit maîtriser pour aborder un match est impressionnante », ou encore « je comprends mieux pourquoi cette équipe présente toujours un visage si enthousiaste et collectif », pour ne citer que quelques réactions à chaud.

Alors revenons sur le programme qui a été présenté aux invités.

Un petit échauffement pour commencer sous forme de speed dating : deux par deux, et en changeant à chaque question, les participants ont d’abord fait connaissance en répondant aux questions qui leur ont été posées :

 

 
 Que connaissez-vous du volley ? Que connaissez-vous de l’EVB ? Comment définissez-vous les objectifs de votre équipe ?...

Puis Olivier Lardier a levé le voile sur une partie de son activité : la préparation d’un match de championnat dont l’objectif est la montée dans la division supérieure.

Olivier a décrit son rétro-planning : à partir du match de la semaine précédente, il a exposé toutes les analyses, documents à l’appui, auxquelles il procède depuis le débriefing du dernier match jusqu’à la distribution du plan de jeu du vendredi soir à ses joueuses : analyses vidéo et statistiques, bilan du match individuel et collectif, montages vidéo pour analyser les aspects techniques ou tactiques avec les joueuses en séances individuelles, puis débriefing collectif et présentation des objectifs de la semaine aux niveaux physique, technique et psychologique pour se préparer au mieux à l’échéance à venir.

 

Ensuite vient le travail d’analyse du futur adversaire, avec les montages vidéo des images de l’adversaire, par rotation, par joueuse, avec l’analyse statistique, l’analyse des trajectoires d’attaque et des angles de service. C’est cette base qui sert ensuite à élaborer le plan de jeu qui va se traduire en mise en place tactique lors des entrainements collectifs de la semaine. Le vendredi l’équipe est réunie pour voir les montages vidéo qui ont été faits de l’adversaire, par joueuse, par rotation, de ses systèmes de défense et de ses tendances de jeu, et reçoit le plan de jeu qui va devoir être assimilé par chacune.

Un travail d’horloger, avec des heures d’analyses et de réflexion, qui doivent se traduire en action pour les joueuses, à l’entrainement et dans les autres temps de préparation physique et mentale.

Une présentation qui a permis aux participants d’accéder à une dimension du volley qu’ils n’avaient jamais envisagée, et qui les a beaucoup intéressés, tant la présentation d’Olivier fut claire et riche.

Une fois cette dimension stratégique comprise, c’est sous l’angle technique, mental et social que le volley leur a été présenté.

 

Olivier et Véronique ont alors abordé le volley par le geste technique (la passe, l’attaque, la défense,...), et les qualités que ce geste demande tant au niveau physique que mental.

Un powerpoint de 27 slides a été réalisé, ainsi que des montages vidéos crées par G FAVRESSE pour imager les propos .

Puis c’est le poste de jeu qui a été analysé, et son rôle. Tous les postes sont présentés, seuls certains seront traités.« À quoi sert la passeuse selon vous ? » a demandé Véronique à l’auditoire. 

« Distribuer le jeu, mettre en place la stratégie, relayer l’entraineur sur le terrain, observer, faire des choix en fonction de l’analyse de l’adversaire et de ses attaquantes, mettre en confiance ses coéquipières, communiquer, rassurer, gérer la complexité, prendre des décisions, ... » Très vite un chef d’entreprise présent a exprimé qu’il aimerait beaucoup recruter une passeuse tant les compétences ainsi décrites lui semblaient utiles dans son propre métier !

 La même question fut posée pour chaque poste de jeu, et à chaque fois les personnes présentes ont pu accéder à cette dimension souvent insoupçonnée du sportif : il développe dans sa pratique sportive professionnelle des qualités et des compétences qui font de lui un salarié au profil différent : l’agressivité que la pointue doit aller puiser au fond d’elle-même pour faire le point dans toutes les situations et face à toutes les adversités, le courage et le don de soi de la libéro qui, dans l’ombre, doit protéger son terrain et empêcher tous les ballons de tomber par terre, la polyvalence et la recherche de solutions de l’attaquante réceptionneuse qui doit enchainer tous les gestes et être toujours disponible pour performer....

L’expérience professionnelle de la sportive est ainsi apparue aux yeux de tous beaucoup plus riche que la seule pratique sportive, là encore l’auditoire a été amené à regarder ces joueuses qu’ils soutiennent chaque semaine d’une façon encore plus admirative....

 Avant d’enchaîner sur la partie suivante et de libérer O LARDIER pour la préparation de son match, les invités sont conviés à visiter les vestiaires, d’abord ceux de nos hôtes d’un soir, puis ceux de l’équipe de l’EVB. 

Les mots, les images… Olivier répond aux questions des invités

Cette visite s’accompagne de commentaires sur les raisons de cet aménagement, de la recherche d’impact psychologique sur les joueuses…Une mise en scène dans des photos, des messages forts, des valeurs qui tapissent les murs du vestiaire pour préparer les joueuses au combat à venir.

 

Puis Luc a abordé le dernier thème du programme, celui du management d’une équipe qui doit aller chercher du résultat. Comment on motive une équipe ? Comment on gère l’affectif et l’émotionnel ? Comment on fait progresser un collaborateur ? Les participants ont été invités à parler de leur propre pratique managériale, et ont engagé quelques pistes de réflexion sur le partage des attentes qu’ils ont envers leurs salariés, la visibilité de leurs objectifs, le sens de leur action ...

Mais déjà l’après-midi touchait à sa fin et un moment fort attendait les invités : assister au briefing d’avant match d’Olivier et de la capitaine Buki dans le vestiaire des joueuses. Là, l’intensité montait encore d’un cran avec la mobilisation des joueuses par Olivier qui leur a rappelé leur objectif et les valeurs qu’elles  se doivent de défendre sur le terrain.Le discours de Buki, plein d’intensité et de lucidité complétait parfaitement la préparation des joueuses.Les invités ont là ressenti une forte émotion face à cette intimité qui leur était ainsi dévoilée...  

 

Puis vint le match, le point d’orgues de la journée, là où tout le travail de la semaine qu’avait décrit Olivier allait ou non porter ses fruits. Le suspens fut d’assez courte durée tant les ébroïciennes ont  sur faire preuve d’énergie, de sérieux, de rigueur et d’enthousiasme. Une très belle victoire 3 sets à 0 est venue récompenser l’engagement de toute l’équipe, et offrir une place optimale en vue des play-offs.

  

 

Mais une nouvelle semaine commence, et tout est à refaire, la montée n’est pas encore acquise.

X