Communication CABCL

Le CABCL affiche son adhésion à Collectif Sports et explique pourquoi il a choisi d'implanter son dispositif d'accompagnement à la préparation de l'après carrière sportive de ses rugbymen.

http://cabrive-rugby.com/index.php/club/club-citoyen-reconversion

La réussite de la démarche repose sur une volonté forte de tout le club, dirigeants, directeur, manager et entraineurs, de favoriser la réflexion et la préparation de ses joueurs à leur après-carrière. Le CABCL démontre là un engagement sincère et responsable, que les rugbymen savent reconnaitre et apprécier. 

Simon Gillham (Vice-Président) explique l'engagement du club:

- Simon Gillham, pourquoi avez-vous décidé d’implanter le dispositif Collectif Sports au CABCL ?

Pour mener à bien un tel projet, il était important pour nous d’avancer avec des professionnels du métier. Véronique Barré a l’expérience du haut niveau et elle comprend à la fois le monde du sport et le monde de l’entreprise, ainsi que ce moment difficile qu’est la reconversion d’un sportif professionnel.

- Pourquoi est-ce important de proposer aux joueurs ce support d’aide à la préparation de leur après carrière sportive ?

Le rugby de haut niveau ne sera qu’un moment de la vie des joueurs, et il peut s’arrêter du jour au lendemain. Ils doivent en être conscients et dès à présent préparer les prochaines étapes de leur carrière afin de minimiser le choc psychologique que peut représenter la retraite sportive. Quand je vois le nombre d’anciens joueurs ayant une vie difficile, je me dis qu’il est de notre responsabilité de les aider dans cette préparation.

- Qu’est-ce qui est notable dans la démarche mise en oeuvre ?

Au-delà de l’accompagnement, c’est l’analyse des besoins des joueurs et la capacité à leur apporter une réponse sur mesure. Le dispositif prévoit des bilans des compétences développées en tant que rugbyman professionnel, mais surtout une mise en relation plus large avec le monde de l’entreprise, des stages de découverte, ainsi qu’un accompagnement dans toutes les démarches que les joueurs seraient amenés à entreprendre. Le dispositif vise à les mettre en mouvement et les rassurer sur leur capacité à réussir leur vie après le rugby. Un rugbyman de haut niveau, sans s’en rendre peut-être compte, développe à travers le rugby des aptitudes qui lui permettront de réussir dans le monde de l’entreprise. La rigueur, le travail en équipe et dans un environnement multiculturel, le dépassement de soi et la ponctualité sont des qualités que toute entreprise recherche.

- Selon vous, quel est son impact sur les joueurs ?

Cette démarche responsabilise les joueurs, leur redonne de la confiance et leur montre qu’ils sont capables d’intégrer les entreprises. Cela peut constituer aussi un facteur de performance sur le terrain. Ils sont réceptifs à ce dispositif, à tel point que cela devient un argument d’attractivité et de rétention pour le club par rapport aux joueurs.

- Qu’attendez-vous de cette démarche pour le club?  

Ce projet a bien sûr un impact positif et novateur sur le club, mais c’est avant toute chose une démarche citoyenne qui manifeste nos valeurs et notre responsabilité sociétale. Cela nous permet également de donner du sens et d’approfondir nos relations avec nos partenaires qui sont impliqués dans la démarche.

Nicolas Godignon (entraineur-manager) adhère totalement au dispositif et s'en explique:

« En tant qu’ancien joueur et manager je m’intéresse au projet de vie de mes joueurs, il n’y a pas que le rugby dans leur vie et j’y suis très attentif. Mon rôle consiste aussi à faciliter les démarches lorsqu’un joueur souhaite anticiper et préparer son après-carrière. Cela peut être facteur de performance et d’épanouissement.
 
Le programme mis en place au sein du club rappelle aux joueurs que leur carrière est une belle parenthèse mais qu’elle n’en demeure pas moins éphémère.
Le changement, quel qu’il soit, s’accompagne et c’est ce que permet le dispositif : se confronter aux autres réalités « terrain », celle de la « vraie vie » et celle de l’entreprise. Ce qui, par conséquent, les rapproche d’une certaine manière de leurs supporters. Il crée de véritables consciences à la fois sociale et économique.
 
Pour ceux qui s’engagent dans cette réflexion, c’est aussi un moyen d’évacuer des frustrations liées à une moindre performance sportive et de trouver parallèlement d’autres centres d’intérêt.
Les joueurs échangent sur le sujet et certains évoquent des projets de futures associations ; ce qui crée des liens et des rapports différents entre eux.
 
Je tiens également à souligner l’importance de la présence de nos entreprises partenaires à nos côtés. Elles prennent conscience du besoin et de la nécessité du retour à l’emploi des rugbymen.  La culture de la performance, le dynamisme et la persévérance, le « mental » des sportifs de haut niveau sont autant de qualités et de profils recherchés par les entreprises. Toutes celles qui nous accompagnent apprécient de s’engager dans cette forme de sponsoring responsable.
 
Au niveau du club enfin, cela démontre que performances sportive, sociale et économique sont compatibles. Le rôle d’un Club c’est aussi de s’engager dans une vraie démarche citoyenne et responsable : démarche à laquelle j’adhère pleinement ».

X