L’action du CABCL s'intensifie

L'implantation du dispositif Collectif Sports au sein du club de rugby de Brive se concrétise maintenant dans un cycle de découverte de l'entreprise et de ses métiers. 

 

Suite aux entretiens individuels réalisés par Pierre-Etienne Coudert, le responsable pédagogique du groupe de pilotage Collectif Sports, avec les joueurs volontaires, 2 décisions ont été prises :

  • créer un comité carrière composé des grandes entreprises partenaires du club afin de suivre les démarches proposées aux rugbymen
  • répondre à leurs questions relatives aux métiers en leur apportant de la visibilité sur le monde de l’entreprise

C’est ainsi que s’est tenue, le 11 février dernier, la première séance des « mercredis de l’emploi ».

Tous les joueurs ont répondu présent à l’invitation du groupe de pilotage Collectif Sports.

Et c’est Laurent Godignon, l’entraineur de l’équipe du Top 14, qui a tenu à ouvrir la session afin de marquer son soutien à la démarche. Lui aussi est convaincu que l'équilibre du joueur et sa performance sportive dépendent aussi de la sérénité qu'il peut acquérir en étant acteur de la préparation de son après-carrière.

Premier thème : la fonction Commerciale

 

C’est le groupe Allianz, représenté par Aymeric Larchet, responsable de département RH, et Stéphane Lachèvre, délégué régional Poitou-Charentes-Limousin, qui ont entamé ce cycle de présentation des fonctions et des métiers dans l’Entreprise: Le groupe Allianz, son implantation internationale (il est bien présent en Afrique du Sud ont noté certains), sa taille, puis la fonction commerciale et les métiers qui la composent, dans un contexte technique assez pointu.

Des questions concrètes ont fusé, interrogeant le potentiel de ces métiers :

Combien peut gagner un commercial chez vous ?

- 70000 € brut...

- par an ? 

Ou encore les formations nécessaires pour intégrer ce type de poste, les rugbymen qui y ont réussi...

 

Des échanges plus informels se sont ensuite tenus entre les professionnels et les joueurs, mais traitant de questions bien précises.

 

Le bilan fait à l’issue de cette première est encourageant : ils semblent pour le plus grand nombre avoir mieux compris le métier de l’entreprise et la fonction commerciale, certains pouvant même l’envisager comme une voie de reconversion.

 

Le cycle se poursuivra en Mars ou Avril, selon les prochaines disponibilités de l’équipe.

X